Nihir Swairy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Partagez | .



MessageSujet: Nihir Swairy   Dim 22 Mar - 20:07

இ Nihir Swairy இ
L'hirondelle errante









Âge : 347Race : EspritCamp : Neutre



Ancienne race : Fée
Aura : Pure




Ce qui ne s'oublie jamais :
Les pouvoirs en somme




৩ Dons Raciaux :
☼ Apparence éthérée : Fait de vent, de particules invisibles, Nihir se déplace à sa guise dans le monde des humains. La réalité physique n'a pas lieu d'être pour son non-corps. Il est cependant sensible à la magie lorsqu'elle l'atteint directement sous sa forme réelle. Il peut également se dématérialiser et filer comme le vent, nager comme le courant et galoper comme une avalanche. Il ne peut cependant rien faire de tout ça lorsqu'il possède un humain, ce qui est très handicapant.

☼ Connaissance : Tel l'essaim agissant dans un même but malgré les quelques centaines d'individus, tel l'océan se mouvant harmonieusement malgré les milliards de gouttes, Nihir ne déroge pas à la règle et fait partie du réseau fantomatique de connaissance astrale. Cependant, interroger les anciens n'est pas un réflexe pour celui qui n'offre pas de but à son errance infinie.

৩ Son héritage  :
☼ Avant sa mort, sa mère féerique lui a laissé un don, un totem, une identité. Il peut ainsi se transformer en hirondelle et partir virevolter où bon lui semble sans être forcément remarqué par les démons et autres outsiders présent sur le plan. Mais ce pouvoir a un prix. En effet, les humains qu'il côtoie lorsqu'il prend possession de l'un d'entre eux notent un très sens de l'honneur et de l'engagement. Une promesse doit être tenue, même pour une hirondelle libre. On pourra noter également une incroyable sincérité des paroles. Ca change un esprit de dire la vérité, tout le temps.



Ce que je crois être :
Une flamme n'est pas forcément brûlante.



La mort ne m'a donné que la solitude. Dans un élan d'espérance, j'ai cru que renaître parmi les esprits m'offrirait ce que je n'avais pas eu le temps de découvrir. Ca n'a pas été vraiment le cas.
Je ne me souviens pas vraiment de ce que j'étais avant, il y a une centaine d'années, mais je sais maintenant que je ne serai pas capable de répondre si quelqu'un me posait la question : "Décrit toi en trois mots." Je crois que je suis vide, vide de tout, mais pas que. Je suis vide en tant qu'esprit. Vide mais libre. Libre de faire ma "vie", mais je suis également seul. C'est assez perturbant de se savoir immortel et en même temps de déplorer cette situation face aux mortels qu l'on voit passer dans la rue, leurs soucis en tête, le repas du soir à la main. Je crois que je suis optimiste d'habitude. Mais en se penchant plus sur ma supposée identité, on remarque une désillusion totale. Je crois également que je suis revenu pour une bonne raison, mais je l'ai oubliée, la véritable raison. Mais ce but à ma non-existence, je la trouverai, un jour peut-être. J'ai bien l'éternité pour cela.
Dépression mise à part. Je suis un résidu de supposition. Je ne me souviens de rien de ma vie et pourtant, je peux agencer mon être pour prendre la forme d'une hirondelle. Une hirondelle spirituelle certes, mais bien une hirondelle. Je suppose donc que je devais être un être féerique avant, que mes parents l'étaient aussi. Je ne sais pas grand chose d'autres, sauf que j'aime bien posséder un humain pour ressentir brièvement la magie des sensations, des sentiments. En chaque humain réside un îlot d'air pur dans cette solitude étouffante de la mort.

Je ne me souviens clairement que de ces 347 années passées à m'adapter, à marcher dans les méandres d'un premier temps du plan Spirituel et New York dans un second temps.
Il y a une sensation au plus profond de mes entrailles arcaniques, quelque chose qui rend mon corps lourd, mais en même temps léger, du moins assez léger pour avancer le long du chemin infini de ma nouvelle existence. Lorsque je suis mort, j'étudiais avec acharnement le plan spirituel. Du moins c'est les dernières images que j'ai de moi vivant. J'étudiais ce plan tout particulièrement pour ses résidents, les esprits, fantômes, âmes des anciens. Je voulais au départ trouver un moyen de ramener mes parents de ce monde, de capter leur essence dans un totem matériel mais mes recherches m'ont mené vers une toute autre découverte. Les esprits communiquent tous ensemble, sans interruption, par le biais d'un commun inconscient. Ils se partagent les informations, les légendes et il m'est apparu alors évident que je ne devais plus tenter de ramener mes parents du royaume des morts mais d'en devenir un. Dans le seul but d'éclaircir le plus grand mystère de ma vie, celui de savoir pourquoi mes parents sont morts. C'est pour cela que j'ai provoqué ma mort, avec dans l'espoir de trouver une réponse, et une absolue liberté.

Parler de l'aspect physique de mon entité est assez cocasse puisque je suis un esprit. Mais si les outsiders et éveillés devaient m'observer un instant, ils verraient une silhouette humanoïde de grande taille, vers les 185 centimètres, une tignasse aussi blanchâtre que mon corps et des yeux bleus turquoises perçants la nuit tels deux lampadaires sur une route de campagne une nuit d'hiver. Si on s'attardait un peu plus sur mon visage, on verrait diverses marques ressemblant à des ailes de papillons. Je les ai toujours eu, elles symbolisent pour moi mon unique diversité parmi tous ces morts revenus à la vie ainsi que mon seul point d'ancrage avec mon ancienne vie que j'ai oubliée. Si on élargissait l'observation, on verrait un corps svelte, voire frêle et flou. Quoi de plus normal pour un jeune homme mort d'avoir un fin corps ? Mais endroit, ce corps s'évapore parfois pour revenir, rien de grave pour un esprit. Lorsque je me transforme, l'hirondelle est étrangement également blanche et à l'instar des hirondelles du plan matériel, la poche rouge au niveau du cou est bleue océan.



L'Histoire s'en souvient :
J'étais un être de chair et d'énergie avant.



☼ Période physique :
1668 : Naissance de Nihir Swairy à l'intérieur du plan féérique.

1742 : Arrivée à New York par portail.

1806 : Mort de Zura Swairy et de Sura Swairy, dans une ruelle sur la 9ème avenue.

1818 : Mort de Nihir Swairy à son domicile le long de 14ème rue.
Je suis étendu là, sur le plancher. Mon corps est couvert de sang et j'entends encore des bruits de pas fuyant dans la cage d'escalier de mon immeuble. Ma vue se trouble, je ne sens plus rien du bout de mes doigts, je cherche un point de repère, je panique, je meurs.
Aussitôt, je réussis à me relever. Je vois mon corps à mes pieds et je le traverse. Je me reconnais au sol, c'est bien moi et pourtant, je ne comprends pas très bien la situation. Je suis étrangement calme et rien ne traverse mon esprit. Sans même chercher une explication à ce qui semblerait m'être arrivé, je sors de chez moi et descend dans la rue. Mais à peine avais-je passé le seuil de la porte que je perdais l'équilibre et tombais. Très rapidement, la lumière fuit et les ténèbres s'installèrent autour de moi, je ne voyais ni sentais plus. Je touchai alors un sol et vis des silhouettes marcher autour de moi et à nouveau, ma vision faillit. Je m'évanouis.
Je me réveillai alors et un homme se pencha vers moi. Il me tendit la main et me parla mais je ne compris pas sa langue. Il me regarda visiblement déçu, me secoua puis me hurla dessus. J'entends alors une voix dans ma tête, puis une autre. Je me retournai pour voir qui me chuchotait à l'oreille mais il n'y avait personne. Et, pendant que l'autre bougre me hurlait dessus, de plus en plus de voix montaient en moi. Je ne comprenais pas grand chose à ce qu'il se passait. C'est alors que l'individu se calma et me sourit. Les voix se calmèrent et j'arrivai à discerner quelques discussions. On se serait cru dans une taverne où les discussions privées emboitaient toujours le pas sur le brouhaha ambiant. Je compris alors. J'étais dans une immense taverne où je pouvais discuter par la pensée avec tous les autres clients. "Même les plus anciens, les plus sages" me souffla alors une voix dans ma tête. C'est vrai, j'avais oublié ceci. Les morts peuvent communiquer, tous ensemble, sans même avoir besoin de parler.

1996 : Retour au plan matériel.
La faille que j'ai emprunté m'a amené sur un sol inconnu. Je crois être en Amérique mais rien ne me semble familier. Le monde des humains a changé, c'est indéniable. Je ne reconnais pas la ville qui m'a accueilli pendant des années. Je ne ressens plus le vent me frôlant. Les gens me traversent à présent. Je cours sur la route, les voitures me traversent également. Alors c'est ça qu'être un "fantôme".

2068 : Première transformation en Hirondelle
Ce matin une chose étrange m'est arrivée. Alors que je vagabondais du coté des Grands Lacs, je suis tombé nez-à-nez avec un oiseau tout à fait improbable. J'étais au bord de l'eau lorsqu'une hirondelle se posa à coté de moi et me regarda droit dans les yeux. J'avais l'impression de connaitre cet animal, pas lui en particulier, mais cette couleur noire et sa gorge rouge m'étaient familières. Alors que j'essayais de trouver d'où venait cette impression de déjà-vu, mon corps s'illumina brièvement, se rétrécit et je me vis transformé en hirondelle. Sans vraiment comprendre pourquoi j'avais pris la forme de cet animal, je me suis envolé alors et retourné à New York, où je repris enfin mon apparence humanoïde.

2165 : Toujours rien.
J'ai pris l'habitude de déambuler dans les rues de Manhattan, soit en volant, soit en marchant. J'ai peu à peu oublié pourquoi je suis rentré à New York. Cela fait plus de 200 ans que je cherche la raison de ma nouvelle existence, en vain, alors j'erre, sans cesse, en espérant trouver un indice, une voie. Cela fait longtemps que j'ai délaissé les miens au profit de la solitude, je ne regrette rien, mais n'ai plus rien à regretté désormais.


Surnom : [/]Âge : 18Artiste : Art'



Dernière édition par Nihir Swairy le Lun 23 Mar - 18:41, édité 5 fois


Nihir Swairy
Messages : 10
Date d'inscription : 21/03/2015
Localisation : Sud

Journal de Bord
Race: Esprit
Sang: Mêlé
Fétiche:

avatar

Aile Fantôme
Esprit




MessageSujet: Re: Nihir Swairy   Dim 22 Mar - 21:27
Eh bien ça promet. J'adore d'emblée le début, je te souhaites bon courage pour la suite, ma petite hirondelle.


Maître du Jeu
Messages : 69
Date d'inscription : 26/04/2013
Localisation : Porte des Arcanes

Journal de Bord
Race: Divin
Sang: Pur
Fétiche: Neutre

http://arcaneduchaos.forumactif.fr
avatar

❈ Maître des Voiles ❈
Démon Majeur




MessageSujet: Re: Nihir Swairy   Lun 23 Mar - 18:48
Ca me semble bon aussi de mon côté. Bienvenue ici, Nihir Swairy !


Syriel Rothk
Messages : 72
Date d'inscription : 02/02/2015

avatar

❃ Admin Tyranique ❃
Gargouille




MessageSujet: Re: Nihir Swairy   Lun 23 Mar - 18:56
Ok je verouille et te met ta couleurs de suite, petite hirondelle.
Merci de me mp si tu as une idée de surnom pour ton rang ^^
(et accessoirement une couleur)


Sarah L. Anderson
Messages : 56
Date d'inscription : 29/01/2015

Journal de Bord
Race: Fée
Sang: Mêlé
Fétiche: Grimoire Arcanique

avatar

❃ Epée d'Hadès ❃
Fée




MessageSujet: Re: Nihir Swairy   


Contenu sponsorisé






 

Nihir Swairy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Arcanes du Chaos :: Dans l'Ombre :: Terrain de Création :: ✧ Fiches Personnage :: ✧ Fiches Validées-